Video Gorges du Tarn
photo cervin train rouge Gornergrat Suisse Zermatt photo Sancy Auvergne France UNESCO photo pont suspendu Suisse photo cervin train rouge Gornergrat Suisse Zermatt photo cervin train rouge Gornergrat Suisse Zermatt

La Côte amalfitaine

La côte amalfitaine

Des villages construits à flanc de falaise, des montages verdoyantes, et une mer d'un bleu intense. Que d’adjectifs flatteurs pour décrire la côte amalfitaine, au sud de Naples.

Nous avons parcouru la côte amalfitaine en une journée. Si cela ne permet pas de tout voir – nous avons malheureusement du faire une croix sur Ravello - une journée donne tout de même un bon aperçu du lieu, les villages se parcourant assez rapidement. Deux jours seraient parfaits pour tout visiter et mieux profiter du cadre.

Comment s'y rendre ?

Un train – le Circumvesuviana - relie Naples à Sorrente, porte d’entrée vers la Côte Amalfitaine. Nous le prenons à la gare Gare Garibaldi, à Naples. Cette dernière est assez grande, mais le quai, réservé à la Circumvesuviana, est indiqué par des panneaux (ce qui ne nous a pas empêché de nous perdre...). Les allées sont totalement bondées. Les gens avancent dans tous les sens, poussent, s’arrêtent… après deux jours à Naples on commencerait presque à s’y habituer !



Les tickets se prennent sur place, avant l'entrée sur le quai. Les horaires des trains y sont aussi inscrits. Coup de chance ou non, le notre était à peu près à l’heure. Mieux vaut tout de même prévoir un peu de marge pour acheter les billets, il y a souvent de la queue. En avril 2018 il y avait des trains environ toutes les demi-heures (à 6h11, 6h42, 6h46, 7h11, 8h13, 8h41, 9h11, 9h41, 10h11, 10h41, 11h11, 11h41 etc), mais n'hésitez pas à aller voir les horaires la veille de votre départ (nous avons eu beaucoup de difficulté à les trouver sur internet).

Côté tarif, nous avons payé 3,90 pour aller de Naples à Piano di Sorrento (quelques arrêts seulement avant Sorrente). Loin d’être luxueux avec sa succession de wagons taggués de tous les côtés, le train fait très bien l’affaire pour rejoindre Sorrente contrairement à certaines critiques lues lors de mes recherches ! (bon après… nous ne l'avons pas essayé en pleine saison )

10 heures, nous déposons nos affaires dans un airbnb à Piano di Sorrento. Nous avons choisi de loger avant le début de la côte amalfitaine car les logements y sont sensiblement moins chers. Nous devons cependant aller à Sorrente pour acheter nos billets de bus : il n'est pas possible de prendre ses tickets directement auprès du chauffeur. Une fois à Sorrente, les bus pour visiter la côte amalfitaine se trouvent à la sortie de la gare. Les tickets peuvent s’acheter devant le bus (12 euros pour des trajets illimités toute la journée), ou dans le kiosque de la gare (10 euros la journée). 2 euros de différence à 100 mètres, allez comprendre…

Sorrente

Nous décidons d’abord de nous promener un peu dans Sorrente. Venant de Naples, la ville ne peut nous paraître que charmante et paisible, avec ses petites ruelles piétonnes ornées de part et d’autres de boutiques souvenirs et de restaurants. Autre point fort, la vue sur la baie de Naples et le majestueux Vésuve qui s’élève entre le bleu éclatant de la mer et le ciel. A part ça, la ville ne présente pas d’intérêt particulier.

Le Vésuve vu depuis Sorrente
Vue sur Sorrente et sur la côte

Nous filons donc emprunter le bus Sita. Retour à la gare. La file d’attente est importante. Nous ne parvenons pas à entrer dans le premier bus. Un second, à destination de Positano, arrive rapidement. Grand luxe pour les bus de la côte : nous trouvons une place assise, et du côté droit pour mieux admirer la côte (et tenter de prendre des photos… vous savez ces fameuses photos qui ne donnent rien entre les tâches et les reflets des vitres ). La route entre Sorrente et Amalfi est quelque peu escarpée (et je pèse mes mots), mais… magnifique. Les montagnes s’élèvent au-dessus de nous et tombent dans la mer. Les couleurs sont toute aussi belles : le cadre verdoyant tranche à merveille avec le bleu marin.

La vue sur la côte dans le bus

Positano

Il faut environ 1 heures pour rejoindre Positano. Pour aller dans le centre à pied, mieux vaut s’arrêter au second arrêt de bus. De là, une petite route permet de gagner le centre du village et offre – en prime – un magnifique panorama. Les maisons colorées s'accrochent sur la falaise, au milieu des montagnes. C’est donc appareil photo en main que nous entamons la descente. La visite se fait rapidement : le village est assez petit, il n'y a que quelques ruelles, ainsi qu'une plage permettant d'apprécier la vue sous un autre angle. Nous nous arrêtons donc manger dans l'un des nombreux restaurants du front de mer (nous ne le savions pas encore mais les prix sont bien plus abordables à Amalfi).

Vue globale sur Positano Positano depuis la plage

Amalfi

Après deux bonne heures à profiter du cadre, nous reprenons le bus au même endroit qu'à l'aller. Direction Amalfi. Il faut près de 50 minutes pour parcourir les 19 km qui séparent les deux communes. La circulation est assez importante, et les routes toujours escarpées. Le bus passe devant Praiano et Conca de Marini avant d'arriver à Amalfi. Une fois sur place, nous nous promenons sur l'une des jetées, pour avoir une vue d'ensemble sur le village, encastré dans les rochers. Puis, nous pénétrons dans la rue principale qui traverse la commune. Elle donne sur une jolie place dominée par le duomo di Sant'Andrea. Situé en haut d'un large escalier, l'édifice est impressionnant vu de l'extérieur. Il est également possible de le visiter ur.

Vue globale sur Positano Positano depuis la plage Vue globale sur Positano

Il est maintenant temps de reprendre le bus pour rentrer à Sorrente (il y a des cars jusqu'en début de soirée). Nous avons encore 1h50 de trajet devant nous. Alors certes cela fait beaucoup de transport sur une journée, mais ces villages méritent vraiment d'être vus, et la cadre durant le voyage est magnifique. Des navettes maritimes permettent ellesaussi de rejoindre chacun des villages, mais le prix n'est bien sûr pas le même. Enfin, l'option voiture m'a été déconseillée face à la difficulté de trouver des places pour se garer. Deux heures de plus auraient étaient les bienvenues pour aller faire un tour du côté de Ravello…


Donnez-nous votre avis :

Votre pseudo* :


Votre commentaire* :